Chômage étudiant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2021

Sommaire

En principe, un étudiant en cours d'études n'a pas droit aux allocations de chômage. Il existe cependant une exception en cas d'activité occasionnelle ou réduite, ou pour certaines formations.

Allocations chômage pour les étudiants

Pour percevoir les allocations de chômage, il faut remplir plusieurs conditions. Il faut notamment être à la recherche d'un emploi de façon permanente et effective.

Or, en principe, un étudiant en cours d'études n'est pas considéré comme pouvant être à la recherche d'un emploi de manière permanente. C'est pourquoi, même un étudiant qui cumule ses études avec un travail ne semble pas pouvoir toucher d'allocations chômage.

Toutefois, les articles L. 5411-7 et R. 5411-10 du Code du travail disposent qu'est réputée immédiatement disponible pour occuper un emploi, la personne qui, au moment de son inscription ou de sa réinscription à Pôle emploi, se trouve dans l'un des cas suivants :

  • exerce ou a exercé au cours du mois précédent, une activité occasionnelle ou réduite n'excédant pas 78 heures par mois ;
  • suit une action de formation qui n'excède pas au total 40 heures ;
  • suit une action de formation dont les modalités lui permettent d'occuper simultanément un emploi (le Code du travail cite comme exemples les cours du soir ou par correspondance).

Les étudiants qui rentrent dans ces cas de figure, pourraient donc s'inscrire à Pôle emploi et percevoir des allocations de chômage.

Chômage étudiant : inscription à Pôle emploi à la fin des études

Une fois que l'étudiant a terminé ses études, il peut s'inscrire à Pôle emploi et percevoir des allocations chômage s'il remplit les conditions requises. Il pourra être considéré comme étant à la recherche permanente d'un emploi.

Mais, il devra aussi remplir les autres conditions. Rappelons les conditions générales requises pour toucher les allocations chômage :

  • résider sur le territoire français ;
  • avoir perdu involontairement son emploi ;
  • avoir travaillé au moins 4 mois (610 heures ou 88 jours) au cours des 24 derniers mois mois ;
  • être inscrit à Pôle emploi ou suivre une formation ;
  • être apte à travailler ;
  • rechercher un emploi de manière non seulement permanente, mais effective.

Dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », les jeunes diplômés depuis 2020, anciennement boursiers de l'enseignement supérieur, âgés de moins de 30 ans et qui recherchent un emploi, peuvent bénéficier jusqu'au 31 décembre 2021 d'une aide financière. Son montant est égal à 70 % du montant net de la bourse perçue la dernière année, et s'y ajoute une somme supplémentaire de 100 € si le jeune ne vit pas chez l'un de ses parents.

Même si elle n'a pas droit aux allocations chômage, une personne en fin d'études qui ne trouve pas immédiatement un travail, doit s'inscrire à Pôle emploi. Elle aura alors le statut de demandeur d'emploi.

Notez que les demandeurs d'emploi non indemnisés qui n'ont jamais travaillé auparavant et qui effectuent un stage agréé par l’État ou la Région bénéficient d'une rémunération (revalorisée par décret n°2021-522 du 29 avril 2021).

Par ailleurs, afin d'aider les jeunes dans leurs recherches d'emploi, de formation ou de qualification, la plateforme « 1 jeune, 1 solution » a été mise en place dans le cadre du plan France Relance de 2020. Elle permet de mettre en relation des jeunes de moins de 26 ans avec des entreprises et de leur offrir un accompagnement.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider