Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) 2017

À jour en Décembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

L'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) est l'allocation chômage qui est attribuée par Pôle emploi, sous conditions, à ceux qui ont perdu leur emploi.

Allocation d'aide au retour à l'emploi : conditions

Pour bénéficier de l'allocation d'aide au retour à l'emploi, il faut avoir eu un emploi donnant droit au chômage, avec une durée minimale de cotisation à l'assurance chômage (610 heures ou 88 jours travaillés, ce qui correspond à 4 mois de travail, au cours des 28 derniers mois pour les moins de 53 ans, ou au cours des 36 derniers mois pour les plus de 53 ans).

Mais il faut également répondre à d'autres conditions :

  • être inscrit comme demandeur d'emploi ou effectuer une formation proposée par Pôle emploi ;
  • être à la recherche active d'un emploi, la preuve des démarches (régulières, permanentes, réelles et sérieuses) effectuées par le demandeur d'emploi pouvant être faite par tout moyen (réponse ministérielle du 13 septembre 2016) ;
  • ne pas avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite ;
  • ne pas percevoir de pension de retraite ;
  • être apte à l'exercice d'un emploi ;
  • résider en France métropolitaine, dans les départements d'Outre-mer (DOM), à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélémy ou à Saint-Martin.

Bon à savoir : depuis le 1er mars 2016, l'inscription se fait uniquement par internet sur le site de Pôle emploi. Cependant, les personnes ne pouvant pas s'inscrire en ligne peuvent se rendre dans une agence Pôle emploi. 

Calcul de l'ARE

L'allocation d'aide au retour à l'emploi est calculée en fonction des salaires soumis à la contribution de l'assurance chômage, pendant une période de référence et en fonction d'un salaire journalier de référence.

La période de référence correspond aux 12 mois précédant le dernier jour travaillé et payé ou la fin du mois civil précédent si le dernier jour payé a lieu en cours de mois. Le salaire journalier de référence est donc le salaire moyen perçu pendant la période de référence.

La convention chômage du 14 avril 2017 a corrigé le calcul de l'ARE afin d'harmoniser le calcul du montant de l'allocation pour tous les demandeurs d'emploi.

Depuis le 1er novembre 2017, ce calcul du salaire journalier de référence se base sur le décompte des jours travaillés par semaine civile. Cela correspond à 5 jours lorsque le contrat de travail couvre au moins 1 semaine civile, et au nombre exact de jours du contrat lorsque celui-ci est inférieur à 1 semaine (avec un maximum de 5 jours). Seuls les jours effectivement travaillés sont pris en compte.

Montant de l'allocation d'aide au retour à l'emploi 2017

Le montant de l'allocation d'aide au retour à l'emploi est calculé différemment selon le salaire de référence. Dans tous les cas, il ne peut pas être inférieur à 28,86 € depuis le 1er juillet 2017 (28,67 € avant cette date) ni supérieur à 75 % du salaire journalier de référence.

Si vous assistez à une formation, Pôle emploi peut vous accorder un montant minimal de 20,67 € depuis le 1er juillet 2017 (20,54 € auparavant) au titre de l'allocation d'aide au retour à l'emploi formation (AREF).

Chaque mois, le montant de l'allocation d'aide au retour à l'emploi est versé en fonction du nombre de jours du mois précédent.

L'ARE est soumise aux contributions au titre de la CSG et de la CRDS, sauf pour ceux qui ne sont pas imposables au titre de l'impôt sur le revenu.

Durée de cette allocation chômage

La durée de l'indemnisation au titre de l'allocation d'aide au retour à l'emploi varie selon la durée d'affiliation à l'assurance chômage du demandeur d'emploi, mais aussi en fonction de son âge. Ainsi, un mois de cotisation correspond à un mois d'indemnisation avec une durée maximale de :

  • 24 mois pour les moins de 50 ans ;
  • 36 mois pour les 50 ans et plus.

À compter du 1er novembre 2017, en application de la convention d'assurance chômage du 14 avril 2017, la durée maximale d'indemnisation est de :

  • 24 mois pour les moins de 53 ans ;
  • 30 mois pour les 53 et 54 ans ;
  • 36 mois pour les 55 ans et plus.

Bon à savoir : depuis le 1er octobre 2014, les périodes travaillées (d'un minimum de 150 heures sur l'ensemble de la période d'indemnisation) avant l'épuisement des droits en allongent la durée. Il s'agit des droits rechargeables. Depuis le 1er avril 2015, les demandeurs d'emploi pour qui ce système de droits rechargeables n'est pas avantageux peuvent y renoncer.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le délai de réalisation du projet.

Merci de préciser votre code postal.



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !