Garantie jeunes

À jour en Décembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

La garantie jeunes est un dispositif qui permet d'aider les jeunes les plus éloignés de l'emploi à s'insérer dans la vie professionnelle en bénéficiant d'un accompagnement et d'une allocation.

Principe du dispositif garantie jeunes

La garantie jeunes vise à aider les jeunes à s'insérer dans la vie professionnelle. Elle comprend deux aspects essentiels :

  • un accompagnement vers l'accès à l'emploi avec l'acquisition d'expériences professionnelles et/ou le suivi de formations ;
  • une aide financière afin de leur assurer un niveau de ressources minimum.

L'accompagnement de la garantie jeunes

Les personnes éligibles à la garantie jeunes bénéficient d'un accompagnement assuré par la mission locale.

Cela comprend :

  • un accompagnement collectif intensif pendant 6 semaines ;
  • un accompagnement personnalisé pendant 1 an ;
  • des immersions dans la vie professionnelle et des formations ;
  • un accompagnement global (logement, santé, transport, etc.).

L'allocation garantie jeunes

Les bénéficiaires de la garantie jeunes perçoivent une allocation d'un montant mensuel de 480,02 €.

L'allocation garantie jeunes peut être cumulée avec des revenus d'activité lorsque ceux-ci ne dépassent pas 300 € par mois. Au-delà de ce plafond, l'allocation est dégressive, et est supprimée dès lors que le total des ressources atteint 1 184,21 € (80 % du SMIC brut). Par ailleurs l'allocation garantie jeunes peut être cumulée avec l'aide au logement.

Un dispositif généralisé depuis le 1er janvier 2017

La garantie jeunes s'applique à toute la France (y compris dans les départements d'Outre-mer) depuis le 1er janvier 2017. Elle avait tout d'abord été mise en place dans certains départements à titre expérimental depuis novembre 2013.

Date d'éligibilité Territoires Missions locales éligibles
Depuis novembre 2013 Marseille Provence Métropole Marseille, Berre-l'Étang, Martigues et La Ciotat.
La Réunion Saint-Benoît, Saint-Denis, Saint-Paul et Sud Réunion.
Communauté d'agglomération Est Ensemble Bobigny, Drancy et Le Blanc-Mesnil, Bondy, Montreuil et Pantin.
Vaucluse Avignon, Carpentras, Pertuis et Valréas.
Lot-et-Garonne Agen, Marmande et Villeneuve-sur-Lot.
Allier associé au Puy-de-Dôme Montluçon, Moulins et Vichy, Cournon-d'Auvergne, Clermont-Ferrand, Thiers et Ambert.
Finistère Brest, Morlaix, Quimper et Centre Ouest Bretagne.
Eure Evreux, Bernay, Val-de-Reuil et Vernon.
Aude Narbonne, Carcassonne et Limoux.
Vosges Pays de Remiremont et de ses vallées, Epinal, Plaine des Vosges et Saint-Dié.
Depuis avril 2015 Bas-Rhin Haguenau, Molsheim, Saverne, Sélestat, Schiltigheim et Strasbourg.
Haut-Rhin Haut-Rhin Nord, Mulhouse, Sundgau 3 frontières, Thur et Doller.
Cantal Aurillac et Saint-Flour.
Haute-Loire Brioude, Velay et Yssingeaux.
Orne Aigle, Mortagne-au-Perche, Flers, Pays d'Alençon, Pays d'Argentan et Vimoutiers.
Côte-d'Or Arrondissement de Dijon.
Saône-et-Loire Autun, Gueugnon, Le Creusot, Louhans et Mâcon.
Côtes-d'Armor Ouest Côtes-d'Armor, Pays de Dinan et Pays de Saint-Brieuc.
Morbihan Centre Bretagne, Pays d'Auray, Pays de Lorient, Pays de Ploërmel et Pays de Vannes.
Cher Bourges, Saint-Amand-Montrond, Pays Sancerre Sologne, Pays de Vierzon.
Haute-Corse Bastia et Corte.
Doubs Besançon, Montbéliard et Pontarlier.
Essonne Ulis.
Seine-Saint-Denis Rosny-sous-Bois et Aubervilliers.
Pyrénées-Orientales Pyrénées-Orientales.
Corrèze Brive, Tulle et Ussel.
Haute-Vienne Limoges et Haute-Vienne.
Meurthe-et-Moselle Bassin de Longwy, Pays de Briey, Val de Lorraine et de Laxou, Terres de Lorraine, Grand Nancy et Lunevillois.
Gers Gers.
Lot Lot.
Hautes-Pyrénées Hautes-Pyrénées.
Tarn-et-Garonne Tarn-et-Garonne.
Mayenne Mayenne.
Loire Forez, Gier Pilat, Ondaine et Haut Pilat, Roanne et Saint-Etienne.
Haute-Savoie Annecy, Faucigny, Mont-Blanc, Genevois et Chablais.
Guadeloupe Guadeloupe.
Martinique Centre de la Martinique, espace Sud et Nord Martinique.
Depuis septembre 2015 Gironde Arcachon, Blaye, Bordeaux, Cadillac, Cenon, Langon, Lesparre Médoc, Libourne, Mérignac et Pessac.
Landes Landes.
Manche Cotentin et Centre Manche.
Côte d'Or Châtillon-sur-Seine.
Indre Issoudun, Châteauroux et Indre Sud.
Indre-et-Loire Chinonais, Loire Touraine, Touraine et Touraine côté sud.
Ardennes Sedan, Sud Ardennes et Nord Ardennes.
Haute-Marne Saint-Dizier, Chaumont et Langres.
Haute-Saône Lure, Luxeuil, Champagney et Vesoul.
Territoire de Belfort Territoire de Belfort.
Seine-et-Marne Torcy et de Roissy.
Hauts-de-Seine Asnières-Villeneuve, Clichy, Colombes, Gennevilliers et Nanterre-Rueil.
Gard Alès Pays Cévennes, Beaucaire, Gard rhodanien, Nîmes métropole et Petite Camargue.
Hérault Béziers, Lodève, Clermont-L'Hérault, Montpellier et Pézenas.
Lozère Lozère.
Ariège Ariège.
Haute-Garonne Haute-Garonne et Toulouse.
Nord Armentières-Vallée de la Lys, du Cambrésis, du Douaisis, de l'agglomération dunkerquoise, Flandre intérieure, Gravelines Bourbourg, Lille, Maubeuge, Métropole nord-ouest, Pévèle Mélantois Carembault, Roubaix, Tourcoing-Vallée de la Lys, Val de Marque, jeunes du valencinnois, Villeneuve-d'Ascq, Wattrelos et Weppes.
Loire-Atlantique Saint-Nazaire, Nantes métropole, Nord Atlantique, Pays d'Ancenis, presqu'île guérandaise, Sillon et vignoble nantais.
Sarthe Agglomération mancelle, Sarthe-et-Loir et Sarthe Nord.
Somme Grand Amiénois, Picardie Maritime et Santerre.
Charente Arc Charente et Horte-et-Tardoire.
Charente-Maritime La Rochelle, Rochefort Marennes Oléron, Saintonge, Haute-Saintonge et Pays royannais.
Deux-Sèvres Sud Deux-Sèvres, Thouarsais, Parthenay et de Gâtine et Pays du bocage bressuirais.
Ardèche Ardèche méridionale, Centre Ardèche et Nord Ardèche.
Drôme Drôme provençale, Portes de Provence, Drôme des Collines Royans Vercors et Valence.
Guyane Guyane.
Depuis mars 2016 Meuse Nord et Sud Meusien.
Vienne Nord-Vienne, Poitou, rurale Centre et Sud-Vienne.
Ain Bresse Dombes Côtières, Bugey Plaine de l'Ain et Oyonnax Bellegarde Gex.
Rhône Monts d'Or, Monts du Lyonnais, Nord Ouest Rhône, Sud-Ouest Lyonnais, Vaulx-en-Velin, Villefranche-Beaujolais, Lyon, Plateau nord Val-de-Saône, Bron Décines Meyzieu, Vénissieux, Villeurbanne, Rhône Sud-Est et Rhône Sud-MIFIVA.
Nièvre Bourgogne Nivernaise, Nivernais Morvan, Nevers.
Yonne Auxerrois et Sénonais.
Loiret Orléanais, Montargis Gien et Pithiverais.
Corse-du-Sud Ajaccio et Porto-Vecchio.
Paris Paris.
Yvelines Plaisir, Saint-Quentin-en-Yvelines, Les Mureaux, Poissy, Conflans et Mantes.
Val-de-Marne Ivry-Vitry, Bords de Marne et Bièvre-Val-de-Marne.
Val-d'Oise Beaumont-sur-Oise.
Aveyron Aveyron.
Tarn Tarn Nord et Tarn Sud.
Calvados Sud Pays d'Auge, Caen-la-Mer et Calvados Centre.
Maine-et-Loire Angevine, Choletais et Saumurois.
Vendée Haut-Bocage, Pays Yonnais, Sud Vendée et Vendée Atlantique.
Alpes-Maritimes Nice.
Var Seyne, Ouest Var, Jeunes Toulonnais, Coudon au Gapeau, Ouest Haut Var, Dracénie Verdon Bagnols pays de Fayence, Est Var et Centre Var.
Depuis janvier 2017 Toute la France y compris dans les départements d'Outre-mer.

À qui s'adresse la garantie jeunes ?

La garantie jeunes s'adresse aux jeunes de 18 à 25 ans révolus qui sont en situation de grande précarité. Il s'agit des jeunes qui :

  • ne sont pas scolarisés ;
  • ne sont pas en formation ;
  • n'ont pas d'emploi ;
  • ne disposent d'aucun soutien familial ;
  • disposent de ressources inférieures au RSA socle, c'est-à-dire 545,48 € depuis le 1er septembre 2017.

Garantie jeunes : comment en bénéficier ?

Les jeunes qui souhaitent bénéficier du dispositif garantie jeunes doivent se tourner vers la mission locale de leur domicile. Celle-ci les aide à constituer un dossier qui sera ensuite étudié par une commission.

Lorsque le dossier de demande de garantie jeunes est accepté, le bénéficiaire signe un contrat d'un an avec la mission locale. Il est ensuite possible de demander le renouvellement du contrat.

Le parcours d'accompagnement contractualisé vers l'emploi et l'autonomie (PACEA)

Depuis le 1er janvier 2017, les jeunes souhaitant bénéficier de la garantie jeunes doivent intégrer un parcours d'accompagnement contractualisé vers l'emploi et l'autonomie (PACEA), avant ou au moment du dépôt de leur demande.

Cet accompagnement leur permet d'effectuer un premier diagnostic, qui vise à leur proposer le ou les parcours les plus adaptés en fonction de leur situation, de leurs demandes, projets et besoins.

Le jeune pourra alors bénéficier  :

  • soit du versement de l'allocation PACEA ;
  • soit, s'il entre dans le cadre de la garantie jeunes, de l'allocation garantie jeunes (480,02 € mensuels).

La demande d'intégration au PACEA s'effectue auprès de la mission locale de son domicile.

À noter : les montants de ces 2 allocations sont identiques, mais ne sont pas cumulables.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le délai de réalisation du projet.

Merci de préciser votre code postal.



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !